Le réchauffement climatique va-t-il impacter Paris ?


Voir sur Paris Weather

Le réchauffement climatique ou plutôt le dérèglement climatique en alerte plus d’un et à raison. Avec l’effondrement de la biodiversité causée par les activités de l’homme, ce sont des sujets qui sont devenus ces dernières années très préoccupants.

L’Agence Parisienne du Climat (APC) en collaboration avec Météo-France, a publié fin 2018 un article détaillé sur les impacts que pourrait avoir des changements majeurs du climat mondial.
L’objectif ? "comprendre le changement climatique et l’évolution du climat à l’échelle de la planète mais aussi en France, en Ile-de-France et à Paris" dans le cadre du Plan Climat Energie Territorial (PCET).

La capitale de notre pays, connaît comme le reste du pays un climat tempéré. Cela dit, les évolutions du futur, pourraient bouleverser grandement la capitale et la vie de ses millions d’habitants. Et ce contrairement à ce qu’un quart des Français qui sont "climato-sceptiques" semblent penser.

0,85°C observé mondialement et 1,3°C en France

C’est l’augmentation de la température qui a été observé et donc validé scientifiquemenet et unanimement, entre 1880 et 2012. Des changements qui sont présentés comme "sans précédents" par le GIEC. Pendant ce temps là les observateurs notes 1,3°C d’augmentation en France de 1901 à 2012. Notre pays subît donc plus durement le réchauffement que la moyenne.

Pour percer cela à jour, les climatologues peuvent disposer des bases de données mondiales et de celles de Météo-France. Sans données pas d’analyse, ils s’agit donc d’un outil précieux. A Paris on trouvera notamment la station Montsouris comme point de collecte des données (depuis 1872).

Qu’est-ce que cela signifie dans une ville comme Paris ? Pour ce qui est palpable : diminution des jours froids et augmentation des jours chauds.

Un îlot de chaleur urbain "

Paris, comme d’autres grandes villes, est victime de sa configuration. Elle voit donc des pics de chaleurs plus marqués qu’en périphérie, avec des différences en moyenne de 3,5°C et en maxima de 10°C, en cas de canicule.

Pourquoi ? Le phénomène d’îlot de chaleur urbain est du notamment à la densité du tissu urbain. En tant que Parisien, vous êtes donc plus sujet aux fortes et très fortes chaleurs que ceux qui vivent en périphérie. Plus le réchauffement climatique sera intense, moins la capitale sera vivable.

"Les tendances constatées au siècle passé devraient se confirmer pour les températures au cours du XXIe siècle et rester stables pour les précipitations annuelles, à compter de la seconde moitié du XXIe siècle. Les trois années les plus chaudes à Paris depuis 1872 ont toutes été enregistrées récemment (2011, 2014 et 2015). On peut également noter que la première décennie du XXIe siècle (de 2001 à 2010) a été particulièrement sèche, avec un déficit de 10 % par rapport aux normales climatiques."

Comment agir ?

Heureusement, si chacun y met du sien, l’incidence des actions humaines sur le déréglement climatique pourrait-être freiné, comment ? Avec des actions fortes, dont certaines sont présentées dans le rapport mentionné plus haut :

Il comprend une stratégie d’atténuation et fixe trois objectifs pour l’échéance 2020 :

– réduire de 25 % les émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2004
– réduire de 25 %les consommations énergétiques par rapport à 2004
– porter à 25 % la part d’énergies renouvelables dans la consommation énergétique

Tout cela devant se conjugué avec une prise de conscience plus générale de l’état du monde par une majorité des français. Pour parvenir à ce que chacun fasse sa part et contribue à l’effort national pour réduire l’impact moyen d’un français sur son environnement.

Des changements à mener à temps, sans quoi nous ne pourrons peut-être plus profiter des nuits étoilées comme nous le pouvons aujourd’hui, voir même de certains lieux touristiques qui sont aujourd’hui agréables en été.

Sources :